ACCUEIL MADA. HISTOIRE MADA. GEOGRAPHIE MADA. DIVERS
PUBLICATIONS MEDIAS LIENS UTILES FORUM
Archives actualité Archives analyse Annonces Invités Partenaires Soutien Contact

Nouvelles et actualités ...



Cimenterie Maloci : une usine de clinker en vue le 17-01-2009 à 09:36
La cimenterie chinoise Maloci va produire localement ses matières premières. L'objectif consiste à réduire le prix du sac de ciment à Madagascar.

Réduire encore plus le coût de production et augmenter la valeur ajoutée nationale. Tels sont les objectifs que s'est fixée la cimenterie chinoise d'Ambohimanambola pour cette année. Dans sa stratégie figure la mise en place de l'unité de production de clinker (concentré de ciment), jusqu'ici importé. Depuis l'entrée en fonction de l'usine dans le courant du second semestre 2008, 22 000 tonnes de clinker ont été importées.
Des prospections de gisement de calcaire sont donc actuellement faites dans la région du Vakinankaratra, connue pour sa forte potentialité en cette matière première.

Carrières déjà occupées

«Des identifications de zones d'exploitation sont entreprises en collaboration avec le ministère de l'énergie et des mines car les carrières sont presque toutes déjà occupées», explique Denis Raoeliarijaona, directeur de l'industrie auprès du ministère de l'économie, du commerce et de l'industrie.
«Des contrats devront être établis avec les occupants en attendant que la cimenterie ait en sa possession son permis minier», ajoute-t-il. Les techniciens effectuent par ailleurs une étude de faisabilité sur l'emplacement de l'unité de production au site d'Ambohimanambola ou dans la future zone d'exploitation du calcaire.
Des négociations sont entamées avec la Jirama quant à la production énérgétique, de même, au niveau des douanes pour l'acquisition des matériels nécessaires à la construction de l'usine. Les produits Maloci en tout cas intéressent de plus en plus les acteurs du bâtiment. Quelques mois après son arrivée sur le marché, il s'aligne au ciment de Holcim en matière de vente. « La marque Maloci commence à être appréciée. Nous vendons actuellement à peu près la même quantité que le ciment Holcim », confie un gérant de quincaillerie à Ambodivona. Quant aux ciments, ils se vendent le moins cher à raison de 16 600 ariary le sac pour le CEM 22, 5 et 18 600 ariary pour le CEM 42,5.

(extrait de L'Express de Madagascar du 17/01/2009)

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami  Retour à la page précédente

par webmastafa